La pose des panneaux au sol : quelques inconvénients

Il existe une multitude de solutions pour poser les panneaux solaires dans le jardin. Bien que ça soit la plus simple des méthodes à mise en œuvre, elle présente quand même des limites qu’il faut mettre en considération.

le sol et l’ombrage

Pour poser les panneaux au sol, le primordial est d’avoir un jardin pour y poser et que l’endroit le plus ensoleillé possible. Vous pouvez également consulter un site intéressant. Par ailleurs, on reconnaît que le sol est très sensible aux ombrages d’autant plus que les ombres portées sont importantes à la différence d’une installation sur le toit. Il est alors nécessaire de bien relever les ombrages du jardin par moment dans la journée afin de trouver un emplacement adapté.

l’entretien du jardin et la concurrence

Puis que les panneaux son posé au sol, ils resteront très sensibles aux herbes hautes selon le support choisi. Alors il est nécessaire de faire le nettoyage du jardin à tout moment. De plus l’emplacement des panneaux au sol entre en concurrence avec les autres usages du sol. La pose au sol ne permettra plus de faire le jardinage, jouer aux jeux pour enfants, d’avoir des coins détentes, la terrasse, la pergola, le hamac, le salon de jardin et la piscine.

la pose du panneau au sol : l’exposition aux risques

Tant que les panneaux sont posés au sol, cela fait qu’ils sont plus exposés aux risques domestiques tels que la projection d’une pierre par une moissonneuse, les jeux de ballon et également au vol. Les enfants peuvent aussi piétiner inconsciemment.

l’utilisation du bac en plastique type rénusol

Étant la méthode la plus simple, le support est posé au ras du sol et cela rend la végétation très sensible. Les herbes hautes devant les panneaux solaires font chuter le rendement. Et pour échapper cet inconvénient, on peut faire dérouler une toile tissée sous les bacs pour faciliter l’entretien. Mais il faut veiller à ce qu’elle ne fasse pas de l’ombre aux panneaux.